Monique Jutras
Collaborateurs
 

Jean-Pierre Joyal  

Jean-Pierre JoyalVioloniste, violoneux et ethnomusicologue, Jean-Pierre Joyal est un spécialiste du violon traditionnel québécois. Membre-fondateur du groupe Éritage en 1977, il a effectué de nombreuses tournées nationales et internationales aux côtés de ses complices, dont le réputé accordéoniste Raynald Ouellette (Carrefour Mondial de l’Accordéon) et le danseur-chanteur Benoît Bourque (Matapat, Le Vent du Nord). Délaissant temporairement la scène musicale pour se consacrer à des études académiques sur la musique traditionnelle québécoise, il obtient une maîtrise en ethnomusicologie de l’Université de Montréal en 1989. Le sujet de recherche de son mémoire de maîtrise était : « Instruments de musique et pratique musicale dans la tradition populaire québécoise ». Ces nombreuses années de recherches et sa curiosité passionnée font de lui l’un des musiciens les plus connaisseurs du répertoire de musique traditionnelle québécoise.

Jean-Pierre enseigne au département de musique au CÉGEP de Drummondville depuis 1988. Il enseigne également, depuis 2004, le violon et l’histoire de la musique traditionnelle québécoise àl’École des Arts de la Veillée pour la Société de la Promotion de la Danse Traditionnelle Québécoise. Parallèlement à ses études et à ses activités de pédagogue, Jean-Piere continue à jouer sur scène tout en approfondissant sa maîtrise du violon. De plus, il a participé au spectacle inaugural de l’Hémicycle du Centre Molson à Montréal présenté par le pianiste et compositeur, André Gagnon, en 1996 comme artiste invité pour interpréter le « Petit Concerto pour Carignan et orchestre », œuvre composée pour Jean Carignan par Gagnon en l’honneur du célèbre violoneux québécois. Jean-Pierre Joyal accompagne aussi régulièrement des ensembles de danse folklorique québécoise en tournées à travers le monde, comme la troupe « Les Bons Diables » de Laval dont il est le directeur musical depuis 1998.

Mentionnons aussi le travail colossal qu’il a effectué pour la publication de l’œuvre de Madame Bolduc « Madame Bolduc/Paroles et musiques » de Lina Remon (Éditions Guérin 1993). Jean-Pierre a non seulement transcrit toutes les mélodies des chansons de Madame Bolduc (totalisant une centaine de chansons), mais il a également identifié tous les airs traditionnels dont celle-ci s’était inspiré pour composer ses chansons. Depuis 2001, il forme une équipe avec Monique Jutras et la seconde dans ses projets de disques et de spectacles.

 


Jean-Claude Bélanger  

Jean-Claude BélangerAuteur, compositeur et arrangeur, Jean-Claude Bélanger a été très présent dans tous les projets de disques et de spectacles de Monique Jutras, autant pour la recherche du répertoire que pour la création sur mesure d’arrangements musicaux spécialement conçus pour Monique et ses musiciens.

Ayant étudié la composition et l’harmonie musicale auprès de Michel Perrault (Institut Pantonal) dès les années ’70, Jean-Claude a réalisé de nombreux projets musicaux, notamment pour les milieux scolaires. Polyphoniste aguerri, il est l’auteur d’une centaine de chansons pour enfants conçues pour deux voix à partir de mélodies traditionnelles québécoises. Les 4 volumes de « Deux voix une mesure » (Éditions Consonance, Vol. 1 à 4, 1992-2002) ainsi que les disques qui les accompagnent jouissent d’une énorme popularité auprès des enseignants qui ont choisi de consacrer leur temps à l’apprentissage du chant au primaire. « Le Gros Bon Chant », un autre projet de Jean-Claude Bélanger en collaboration avec Michel Perrault, est un autre excellent outil qui consiste en une initiation musicale par le chant destiné à toute la famille.

L’intérêt particulier de Jean-Claude pour le patrimoine folklorique et musical l’a mené à réaliser de nombreuses recherches sur les répertoires de chansons et de musique instrumentale de la tradition orale québécoise. Ses connaissances approfondies, à la fois dans le domaine de la théorie musicale et dans le domaine du répertoire traditionnel, font de lui un arrangeur sans pair pour la chanson et la musique traditionnelle québécoise : « Ses arrangements musicaux sont très variés et originaux, effectués avec bon goût et respect pour les sources fondamentales. On sent une passion envers le folklore québécois et en même temps une approche très nouvelle. Jamais trop orchestré, jamais harmonisé de façon virtuose, ce qui préserve le caractère original et l’émotion des chansons. » (Neil Chotem, en 1996).

Passionné par l’accordéon traditionnel sans vouloir pour autant se produire lui-même sur scène, il enseigne l’accordéon à l’École des Arts de la Veillée pour la Société pour la Promotion de la Danse Traditionnelle Québécoise, organisme voué à la promotion du patrimoine musical québécois dans lequel il est très impliqué depuis 1990.

HAUT DE PAGE


Luc Lavallée  

Pianiste, guitariste et contrebassiste,Luc Lavallée est un accompagnateur-né débordant d’énergie. En effet, Il est toujours à l’écoute des musiciens qu’il accompagne. Ayant grandi au sein d’une famille de musiciens dans la région de Drummondville, dès son adolescence, il se produit au sein de diverses formations musicales qui font la tournée des clubs et des salles de danses pour y interpréter des répertoires fort variés.

En quarante-cinq ans de vie musicale intense et très active, il a accompagné les chanteurs, les violoneux et les accordéonistes les plus réputés au Québec, notamment Jean Carignan et Philippe Bruneau. Son oreille musicale et son sens du rythme font de lui un musicien extrêmement apprécié dans le milieu traditionnel, autant pour le travail de studio que sur la scène. On ne compte plus le nombre de musiciens qu’il a accompagnés lors de projets de disques ou de spectacles.  Il travaille régulièrement avec Jean-Pierre Joyal depuis 1990 et avec Monique Jutras depuis 2001.

HAUT DE PAGE


Carmen Guérard  

Carmen Guérard enseigne l’accordéon diatonique, niveau intermédiaire.

Carmen GuérardDans la mouvance nationaliste des années 70, Carmen Guérard décide de reprendre l’accordéon de son père qui, en plus, jouait fort bien de l’harmonica. Elle poursuivait ainsi une longue tradition familiale puisque son grand-père acadien était dans son temps un fameux violoneux. Parallèlement à des études en urbanisme, Carmen suit alors quelques cours d’accordéon de Jean-Claude Bélanger qui lui fait connaître Philippe Bruneau. Ce sera pour Carmen une véritable révélation. C’est sous l’influence de ce grand accordéoniste et compositeur qu’elle a développé et acquis le style précis et inspiré qui contribue à donner ses lettres de noblesse à « la petite accordéon » en musique québécoise. Toujours soucieuse de se perfectionner, elle suivit plusieurs cours de théorie musicale à l’Institut Pantonal.

Carmen effectua par la suite plusieurs tournées en Europe dont une de neuf mois, ce qui la mènera en Italie, en Hollande et en France. Au cours de ces tournées, elle donna plusieurs concerts, joua pour la danse et donna plusieurs ateliers qui ont contribué à la réputation de musique québécoise en Europe où les pièces enseignées par Carmen continuent de circuler.

Elle joua également aux États-Unis dans quelques festivals et camps musicaux où elle donna également des ateliers.

En 1987, elle a produit un enregistrement La gigue du Plateau-Mont-Royal, où elle interprète, en plus des pièces traditionnelles, des compositions récentes avec une rare musicalité et une maîtrise aiguisée.

De 2000 à 2005, elle suspendit sa carrière d’instrumentiste pour des raisons familiales.

Elle s’engage alors avec la SPDTQ où elle a contribué à l’organisation de multiples événements dont La Grande Rencontre, les Stages Danse-Neige et les Veillées du Plateau en plus d’enseigner à l’École des arts de la veillée.

Depuis, elle a joué en concert, pour la danse et pour de nombreuses animations. Récemment, elle s’est joint à l’équipe de la chanteuse Monique Jutras.


HAUT DE PAGE

 
Monique Jutras © Tous droits réservés 2008 - 2017     Ce portail utilise la plate-forme CommunesWeb©, Un produit KOAN Infomédia ,   Crédits.