Monique Jutras
Biographie

Chanteuse, multi-instrumentiste, turluteuse et ethnologue, MONIQUE JUTRAS est  bien connue dans le milieu culturel québécois. 

Native de Montréal, elle commence à s'intéresser à la chanson traditionnelle québécoise en 1972.  En cette période de montée nationaliste québécoise, le folklore est la musique « branchée » des québécois en quête de leur identité culturelle. C"est dans ce contexte que Monique commence à interpréter la chanson traditionnelle québécoise et à faire ses propres recherches. En autodidacte d’abord, elle se constitue un répertoire très original puisé à même les ouvrages des grands folkloristes québécois (Gagnon, Massicotte, Barbeau, Lacourcière, etc.). En 1977, grâce à une subvention du Conseil des Arts du Canada, elle effectue ses propres collectes de chansons, parcourant la région de Lanaudière, une véritable mine d’or pour le matériel folklorique québécois.

Au milieu des années ’70, elle se produit dans le circuit des boîte-à-chansons montréalaises.  Dès les années ’80, elle étend ses activités à travers le Québec et le Canada offrant des spectacles, concerts, animations, ateliers didactiques et conférences pour des publics de toutes les générations, dans les festivals, salles de spectaclesmilieux scolaires et universitaires

Une solide formation en ethnologie (majeure en ethnologie en 1985 et maîtrise sur la chanson folklorique française en 1991 de l’Université Laval) lui permet de transmettre au public une vision large et diversifiée du répertoire de chansons traditionnelles québécoises mettant en valeur l’essence de la culture française d’Amérique.

Depuis 1997, elle a produit cinq albums de chansons traditionnelles disponibles sur le marché canadien (Distribution Interdisc).  Chaque album présente des répertoires variés puisés à même des recueils anciens, des documents d’archives, des publications récentes et ses collections personnelles dans le but de mieux faire connaître la richesse et la variété des styles de chansons en circulation dans la tradition orale québécoise

Suite à la publication de son mémoire de maîtrise en ethnologie sur la chanson folklorique française en 1999 (Vision d’une société par les chansons de tradition orale à caractère épique et tragique, en collaboration avec Conrad Laforte, Presses de l’Université Laval 1999), elle produit, à partir de l’anthologie de cet ouvrage, l’album-concept Complaintes médiévales (Distribution Interdisc 1999) enregistré avec la collaboration de l’Ensemble Claude-Gervaise (groupe québécois réputé en musique ancienne) et qui contient des trésors de chansons inédites d’origine médiévale conservées dans la tradition orale québécoise.  Ces publications lui ont valu d’obtenir le Prix Mnémo qui visait à saluer sa passion et ses compétences dans le domaine des traditions orales en 2000.

Fascinée par l’art de la turlute (qui consiste à chanter des onomatopées qui remplacent le violon ou tout autre instrument traditionnel), elle compose en 1997 la très remarquable chanson La turlute des Little-Delisle et produit un disque compact du même nom (Distribution Interdisc 1997) qui séduit les chroniqueurs et le milieu culturel québécois. 

Sa passion pour la turlute la mène à incarner Madame Bolduc, chansonnière et turluteuse des années '30, lors d’un circuit théâtral intitulé Sur les traces de La Bolduc présenté à Montréal lors des saisons estivales 2000-2001.  L’album compact Monique Jutras chante et turlute La Bolduc (Distribution Interdisc 2003) a été produit en 2003 pour continuer à promouvoir l’œuvre exceptionnelle de Madame Bolduc et afin de répondre aux demandes du public souhaitant en savoir davantage sur le vécu de cette pionnière de la chanson québécoise.

Prêtant un soin particulier au jeune public, elle présente depuis 1991 un spectacle de chansons traditionnelles destiné au jeune public en milieux scolaires et dans les festivals du Québec et du Canada.  Pour appuyer son travail scénique, elle publie le recueil et le disque compact Chantons et turlutons (Distribution Interdisc 1994), matériel fort prisé des intervenants en éducation.  L’atelier didactique Chantons et turlutons est présenté régulièrement à travers le Québec et le Canada depuis 1991, notamment dans le cadre du  programme « La culture à l’école » subventionné par le Ministère de la Culture et des Communications du Québec.

Son album le plus récent,  Le chant de la marinière (2008) lui a valu une  nomination au Prix de Musique Folk Canadienne en tant que chanteuse traditionnelle de l’année 2009.  Cette production propose une vision féminine du répertoire de chansons maritimes, se distinguant ainsi nettement du style « viril et musclé » propre aux chants de marins.  La « marinière » représente la femme dans l’imaginaire du marin,  l’épouse, la maîtresse, la prétendante ou tout autre personnage féminin présent dans les chansons à caractère maritime. Autour des thèmes féminins et maritimes, un magnifique répertoire est mis en valeur, faisant voyager l’auditeur dans différents styles de chansons traditionnelles qui vont de la complainte à la chanson à répondre, en passant par les chansons à caractère historique, poétique, humoristique et anecdotique.

La passion de Monique Jutras envers la chanson et la musique traditionnelles québécoises s’étale sur plus de 30 ans maintenant et loin de se démentir, celle-ci se cimente au gré du temps et des occasions de partager avec des publics de toutes générations et de toutes origines, les trésors de la tradition orale québécoise. 

Monique Jutras © Tous droits réservés 2008 - 2017     Ce portail utilise la plate-forme CommunesWeb©, Un produit KOAN Infomédia ,   Crédits.